Le Jean Bouin bis

Forum privé de supporters du Stade Français.
 
AccueilCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Archives : saison 2012-2013

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Archives : saison 2012-2013   Dim 23 Fév - 10:46

SAISON 2012-2013



PALMARES

10è Top14
http://www.rugbyrama.fr/rugby/equipes/stade-francais/teamcalendar.shtml

Finaliste de la Amin Cup Challenge européen



17 mai 2013
20 h 00 WET
Leinster34 – 13
(21 – 6)
Stade français RDS Arena, Dublin
20 396 spectateurs
Arbitre : Nigel Owens
Essai(s) : Madigan (2e), Cronin (19e), Kearney (27e), Healy (78e)
Transformation(s) : Sexton 4 (3e, 20e, 29e, 78e)
Pénalité(s) : Sexton 2 (53e, 62e)

Essai(s) : Sinzelle (65e)
Transformation(s) : Plisson (66e)
Pénalité(s) : Porical 2 (25e, 40e)

https://fr.wikipedia.org/wiki/Challenge_européen_2012-2013




EFFECTIF


Arrivées : Van VUUREN (Cheetahs), ZHVANIA (GéorgieU20), FROU (RCT), GUILLEMAIN (San Juan), MISSOUP (RCT), BEZY (ST), GOMEZ LOPEZ (Pampas), DOUMAYROU (MHRC), SINZELLE (RCT), VUIDRAVUWALU (Melbourne), PORICAL (USAP), POOL-JONES, AURADO, DOMINGUEZ, KEITH-ROACH (Staff)

Promus du CdF : GARRAULT, RUBIO

Prolongations : SLIMANI, CHABERT, ATTOUB, BONFILS, LAVALLA, FILLOL, RODRIGUEZ, ARIAS, CAMARA

Départs : MILLOUD (Arrêt), RONCERO (Arrêt), SZARZEWSKI (RM92), PALMER (WASPS), BRIATTE (CAB), KELLEHER (?), LIEBENBERG (Arrêt), TIESI (San Isidoro), VALANCON (Pau), LEDESMA, WHITAKER, CHEIKA (Staff)


http://jeanbouin.forumsactifs.com/t389-l-effectif-2012-2013


ENTRAÎNEURS

Richard POOL-JONES (Directeur sportif)


Christophe LAUSSUCQ (Stratégie et trois-quarts)


David AURADOU (Avants)


Diego DOMINGUEZ (Consultant jeu au pied)


Phil KEITH-ROACH (consultant mêlée)


PILIERS

Rabah SLIMANI


Romain FROU


Jérémy BECASSEAU


Benjamin CHABERT


Zurab ZHVANIA



David ATTOUB


Stan WRIGHT


Nahuel TETAZ CHAPARRO


TALONNEURS

Laurent SEMPERE


Aled de MALMANCHE


Rémi BONFILS


Michael Van VUUREN



2EME LIGNE

Pascal PAPE


Anton Van ZYL


Gerard MOSTERT


Alexandre FLANQUART


Juan Cruz GUILLEMAIN




3EME LIGNE


Scott LAVALLA



Pierre RABADAN


Antoine BURBAN


Arthur CHOLLON


Lei TOMIKI


Olivier MISSOUP


Nicolas GARRAULT


David LYONS


Sergio PARISSE



DEMIS

Julien DUPUY


Lucas RUBIO


Jérôme FILLOL


Nicolas BEZY


Jules PLISSON


Felipe CONTEPOMI



Paul WARWICK



CENTRES

Martin RODRIGUEZ GURRUCHAGA


Paul WILLIAMS


Jonathan DANTY


Geoffrey DOUMAYROU


Morgan TURINUI


Lisandro GOMEZ LOPEZ


Gavin WILLIAMS (Décembre 2012-Juin 2013)



AILIERS

Julien ARIAS


Paul SACKEY


Francis FAINIFO


Jérémy SINZELLE


Waisea Nayacalevu VUIDRAVUWALU




ARRIERES

Jérôme PORICAL


Djibril CAMARA


Hugo BONNEVAL




MAILLOTS








BONUS

Citation :

Stade français: Tournée en Argentine


Rugbyrama, Publié le 14/06/2012
Le Stade Français effectuera une tournée de deux semaines en Argentine
(29 juillet au 12 août), pendant laquelle il affrontera à deux reprises
les Pumas les 4 et 10 août, dans le cadre de sa préparation à la saison
du Top 14 de rugby, qui démarrera le 18 août.


       Le nouveau directeur sportif, Richard Pool-Jones,  a indiqué lors d'une conférence de presse jeudi à Paris: "C'est
une occasion de souder le groupe, de partir dans un nouveau cycle. Il y
aura deux matches très difficiles contre les Pumas. C'est l'occasion de
lancer nos jeunes
".
     
       L'équipe effectuera aussi un stage à Soustons (Landes) à partir
du 13 juillet, ponctué d'un match amical contre Bayonne le 19 juillet.
Elle disputera un autre match de préparation à Toulon le 27 juillet,
puis encore une rencontre amicale le 23 août contre les Saracens à
Londres, qui sera surtout l'occasion de tester des jeunes, puisque le
Top 14 aura repris cinq jours plus tôt.









Les affiches et feuilles de match de la saison de la saison 2012-2013


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Archives : saison 2012-2013   Dim 23 Fév - 10:49


Stade français: Tournée en Argentine



Après
Bayonne, après Toulon, le Stade Français Paris affrontera l’Argentine
lors de deux nouveaux matchs amicaux le 4 et le 10 août.

Tout
le groupe parisien a atterri lundi 30 juillet à Buenos Aires en
Argentine pour deux semaines de préparation ponctuées par deux matchs
contre l'équipe nationale locale, les Pumas. Le premier aura lieu le
samedi 4 août dans l'enceinte du Stade Vélez Sarsfield à Buenos Aires et
une semaine plus tard c'est à Santa Fe, dans le Stade Colón que se
déroulera la deuxième confrontation. Les deux matchs seront arbitrés par
M. Achi Pastrana.

Du côté argentin, ces rencontres s'inscrivent
dans le cadre de la préparation en vue du Rugby Championship 2012 : la
compétition qui voit s'affronter chaque année les équipes de rugby de
l'hémisphère sud et, depuis 2011, celle d'Argentine. Cette année le
championnat  débutera le 18 août, date qui marque également le début du
Top 14 pour les stadistes à domicile face à Montpellier. C'est dire que
ces matchs amicaux représentent une sérieuse préparation pour les deux
équipes.

Cette tournée est permise par les liens privilégiés et
historiques qui unissent le Stade Français Paris et l'Argentine.
Quelques grands Pumas ont participé de l'histoire et de la réussite du
club parisien : Agustín Pichot, Juan Martín Hernández, Rodrigo Roncero,
Ignacio Corleto...
Aujourd'hui encore l'équipe compte en ses rangs
des joueurs argentins de renom. Felipe Contepomi, notamment, a été
sélectionné soixante-quatorze fois avec les Pumas et plusieurs fois en
tant que capitaine. Une vraie star en son pays. D’autres joueurs comme
Juan Cruz Guillemain et Nahuel Tetaz se sont eux illustrés dans l'équipe
nationale des moins de vingt ans.

Cette tournée exceptionnelle devrait donc ravir nos nombreux supporters argentins, et tous les autres !













Citation :

Destination Argentine - 1er épisode
Publié le 03/08/2012 par Stade.fr



Une première immersion au coeur de la tournée en Argentine : entre préparation soutenue et échanges humains inoubliables.



Ce stage, les joueurs l'attendaient avec impatience. Un projet inédit mais qui pourtant prend tout son sens quand on se penche sur l’histoire du club. Le Stade Français Paris est intrinsèquement lié à l’Argentine, et ce depuis des années maintenant. Pour s’en convaincre il suffit de regarder les nombreux joueurs argentins qui ont participé de la légende parisienne : de l’italo-argentin Diego Domiguez à Nani Corletto, de Augustin Pichot à Sergio Parisse (qui est né et a vécu ses 17 premières années là-bas), de Juan Hernandez à JM Leguizamon. Sans oublier Lucas Borges, Augusto Petrilli, Juan Gomez, Gonza Tiesi, Tincho Gurruchagga, Felipe Contepomi, Pedro Ledesma… et bien sûr Rodrigo Roncero alias « Roro ».

Bien qu’ayant pris leurs retraites en tant que joueurs, Pedro Ledesma et Rodrigo Roncero sont d’ailleurs toujours des atouts précieux pour le Stade Français Paris. C’est eux qui  ont permis au club et aux joueurs de réaliser cette tournée. Par ailleurs, de l’avis de tous les joueurs, Pedro s’avère sur place un guide de premier choix pour toute l'équipe.

Les joueurs sont donc arrivés dimanche matin sans encombre à Buenos Aires. Après de longues heures de vol, les plus grands/gros n’ont pu réprimer un soupir de soulagement. L’excitation était elle unanime. Tout le groupe a alors rejoint l’hôtel. La première journée était largement consacrée à la récupération afin d’être frais et disponible dès le lendemain et de tenter de récupérer au plus vite du décalage horaire. Et pour cela : « Interdiction de dormir de la journée ! Obligation de tenir jusqu’à 21h ! ». Tout le monde (ou presque) s'y est tenu.

Lundi et mardi ont commencé les entraînements. Deux grosses journées de préparation en vue du  premier match contre les Pumas samedi 4 août à Buenos Aires. Entre 25 000 et 30 000 personnes sont attendues au stade samedi pour l’occasion. Chaude ambiance en perspective. L’équipe argentine, elle, se prépare pour le Four-nations, autant dire que le double adversaire sera mobilisé.

Pierre Rabadan nous fait part d’une anecdote singulière : « Hier je prends l’ascenseur avec Felipe  Contepomi quand un Argentin lui demande la raison de notre venue en Argentine. Felipe lui répond que nous jouons contre les Pumas samedi et l’homme lui rétorque : "Mais les Pumas, c'est toi !" ». La scène soulève le paradoxe de la situation pour l’ex-capitaine de l’Argentine : il vient d'arrêter sa carrière internationale et va rejouer son premier match de la saison contre l'équipe avec laquelle il a joué son dernier match il y a à peine quelques semaines !

Mercredi : jour de repos. Quelques uns ont pourtant fait quelques heures supplémentaires. Felipe Contepomi, Jules Plisson et Pascal Papé du coté joueurs et Richard Pool-Jones pour représenter le staff ont assuré la conférence de presse prévue pour midi. Pendant ce temps le reste de l’équipe a profité du temps qui leur été imparti. Certains ont visité le fameux quartier de "La Bocca" et son fabuleux stade de foot, d'autres sont allés à Palermo, superbe quartier, pleins de richesses et de charme.


Quatre autres joueurs, qui ne joueront pas samedi, sont partis avec David Auradou et Pedro Ledesma dans les bidonvilles de Buenos Aires, à la rencontre des jeunes défavorisés de ces quartiers. Ils ont également rencontré le maire de la ville, et toute son équipe des sports, qui souhaitent mettre le rugby et ses valeurs en avant, pour éduquer ces jeunes qui grandissent dans des conditions terriblement difficiles. Ils ont là-bas passé quatre heures avec eux, dans deux favelas différentes, à jouer, échanger, communiquer, prendre des photos et partager avec eux.



Les enfants étaient visiblement très heureux de cette rencontre, mais les joueurs étaient également très émus.



Dès jeudi, les joueurs, studieux, ont repris l’entraînement. Ils savent que le match de samedi, bien qu’amical, ne sera pas complaisant. ¡Vamos París!


Citation :


4  de  agosto  de  2012, 15:08 EDT



Los Pumas-St. Francais, la previa






Por Patricio Connolly
Scrum.com






ProFocus / Sánchez Checa - Valle


BUENOS
AIRES -- El estadio de Vélez será el primer paso de un camino largo que
tendrán Los Pumas en este 2012, con el histórico debut en el Personal
Rugby Championship. El rival para este amistoso de preparación será
Stade Francais, en la Copa Ciudad de Buenos Aires, desde las 16.40 y con
televisación de ESPN3. Cabe destacar que uno de los grandes condimentos
para el duelo quedó sin efecto, dado que Felipe Contepomi, quien iba a
ser el 10 de los galos, es baja de último momento por una lesión en la
espalda.Los Pumas no jugaban en Buenos Aires
desde el 26 de junio de 2010, cuando Contepomi la rompió en el triunfo
ante Francia por 41-13, con 31 puntos. En esta oportunidad no vestirá la
camiseta celeste y blanca. "Va a ser muy raro", dijo el Mellizo a Scrum
en la previa, en una entrevista
es la que deslizaba lo difícil de jugar dado que volvió hace muy poco
de sus vacaciones. Y también será especial tenerlo enfrente para los
dirigidos por Santiago Phelan, que tienen la cabeza puesta en el
encuentro del 18 de agosto frente a Sudáfrica, en Ciudad del Cabo.
La
lesión del lunes de Juan Manuel Leguizamón, uno de los que aparecía
como posible titular, hizo que Phelan apueste por Tomás Leonardi, de
buena ventana de junio. El resto del equipo era el probable, con la
confirmación de Rodrigo Roncero en la primera línea, la vuelta de Juan
Martín Hernández con la 10 después de tres años y por ahora la pulseada
ganada por Lucas González Amorosino a Martín Rodríguez Gurruchaga para
full back.
En el banco habrá trece suplentes, y eso
le permitirá a Phelan ver a varios jugadores antes de dar la lista para
el primer partido en el Personal Rugby Championship, que será antes del
duelo del 10 de agosto en Santa Fe con Stade Francais.
El
conjunto parisino se prepara para el Top 14, que también comenzará el
18 de agosto. No le fue bien en los amistosos previos con Bayonne y
Toulon. Vale decir que habrá varios conocidos entre los titulares como
Julien Dupuy, Pascal Pape, Jerome Porical y el cordobés Lisandro Gómez
López podría ingresar unos minutos desde el banco.
Los
Pumas, con Juan Fernández Lobbe como flamante capitán, y referentes
como Patricio Albacete, Agustín Creevy y Horacio Agulla, salen a la
cancha. Será el primer partido después de un durísimo trabajo físico en
Pensacola y en el Anexo del SIC. El objetivo es claro: llevar a la
cancha lo entrenado. Y, obviamente, empezar a ver la mano del gran
Graham Henry, último campeón del mundo como entrenador de los All
Blacks. Se viene Sudáfrica, pero antes, el Stade Francais, esta vez sin
Contepomi.


SÍNTESIS:
LOS PUMAS:
1- Rodrigo Roncero, 2- Agustín Creevy, 3- Juan Figallo; 4- Manuel
Carizza, 5- Patricio Albacete; 6- Julio Farías Cabello, 7- Tomás
Leonardi, 8- Juan Martín Fernández Lobbe (c); 9- Nicolás Vergallo, 10-
Juan Martín Hernández; 11- Horacio Agulla, 12- Santiago Fernández, 13-
Marcelo Bosch, 14- Gonzalo Camacho; 15- Lucas González Amorosino.
Suplentes:
Eusebio Guiñazú, Marcos Ayerza, Juan Pablo Orlandi, Álvaro Galindo,
Agustín Figuerola, Nicolás Sánchez, Juan Imhoff, Leonardo Senatore,
Tomás Vallejos, Tomás De la Vega, Martín Rodríguez, Rafael Carballo y
Martín Bustos Moyano.
Entrenador: Santiago Phelan
STADE FRANCAIS:
1 - Romain Frou, 2 - Laurente Sempere, 3 - David Attoub, 4 - Anton van
Zyl, 5 - Pascal Papé, 6 - Scott Lavalla, 7 - Olivier Missoup, 8 - David
Lyons, 9 - Julien Dupuy, 10 - Jules Plisson, 11 - Julien Arias, 12 -
Morgan Turunui, 13 - Geoffrey Doumayrou, 14 - Waisea Vuidravuwalu, 15 -
Jerome Porical.
Suplentes: 16- Remy Bonfils,
17- Stanley Weight, 18- Zurab Zhvania, 19- Alexandre Flanquart, 20-
Antoine Burban, 21- Sergio Parisse, 22- Nicolas Bezy, 23- Paul Warwick,
24- Jerome Fillol, 25- Jeremy Sinzelle, 26- Lisandro Gómez López, 27-
Hugo Bonneval, 28- Nicolas Garrault.
Entrenador: Richard Poole-Jones.
ÁRBITRO: Francisco Pastrana
CANCHA: Vélez
HORA: 16.40 (televisa ESPN3)


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Archives : saison 2012-2013   Dim 23 Fév - 10:50

Los Pumas cayeron ante St. Francais


Por Patricio Connolly
Scrum.com




ProFocus / Sánchez Checa - ValleBUENOS

BUENOS
AIRES -- La noticia de la ausencia de Felipe Contepomi por una molestia
en la espalda copó la previa del duelo entre Los Pumas y Stade
Francais, en Vélez. El ex capitán del seleccionado argentino iba a estar
con la 10 del equipo parisino, pero unas horas antes del duelo
confirmaron su baja. Y con esa noticia en el boca a boca comenzó el
encuentro que sirve como preparación para el Personal Rugby
Championship, que dará comienzo el 18 de agosto con el test ante los
Springboks en Ciudad del Cabo.

Los primeros minutos fueron muy
alentadores para Los Pumas porque los dirigidos por Santiago Phelan,
comandados por Juan Martín Hernández luego de tres años como apertura,
tomaron la iniciativa. Y por eso rápidamente consiguieron un penal y el
ex Deportiva Francesa abrió el marcador. Sin embargo, de a poco la
visita salió del asedio argentino y se trasladaron a campo rival, y tras
un line perdido de Los Pumas en sus propias 22, el experimentado Julien
Dupuy empató el partido. Y a los 15, otra infracción del dueño de casa
le permitió al medio scrum dar vuelta la historia.

En ataque las
intenciones de Los Pumas eran buenas. Porque buscaban mover la pelota,
con el uso de diagonales y también de redoble, y una jugada de los backs
entre Lucas González Amorosino y Gonzalo Camacho terminó cerca de ser
el primer try. Por todo el trabajo físico durante las últimas cuatro
semanas era lógico que haya imprecisiones, y las hubo. Por momentos
también Nicolás Vergallo no podía darle una gran continuidad al juego y
se demoraba la pelota. Pero lo que habían practicado en el Anexo del SIC
se empezaba a reflejar en la cancha de Vélez.

Algo a
mejorar en el primer tiempo fueron los penales, porque Dupuy tuvo cinco
chances de marcar y aprovechó cuatro. Hernández también tuvo las suyas y
sumó en esos 40 minutos iniciales tres de cuatro penales.

Después
de insistir con varias fases de lado a lado con control de pelota, una
genialidad de Hernández con un rever a Horacio Agulla, que entró a toda
potencia como durante todo el año en Leicester Tigers para llevarse por
delante dos rivales, terminó en try para quedar arriba antes de irse al
descanso por 16-12, y dar vuelta el encuentro que se hacía cuesta arriba
por la efectividad de Dupuy.

En el complemento empezaron los
cambios para Los Pumas, y Phelan mandó a la cancha a Álvaro Galindo,
Marcos Ayerza, Juan Imhoff y Martín Rodríguez. Y a los cuatro minutos,
Eusebio Guiñazú reemplazó a Creevy, que salió golpeado. La primera
jugada de riesgo en esa etapa inicial fue para el seleccionado
albiceleste, que volvió a tener a un Agulla iluminado y él le dejó
servido el try a Imhoff, que siempre está en el lugar indicado.

Parecía
controlado el encuentro y Tati mandó más jugadores desde el banco:
Leonardo Senatore, Rafael Carballo, Martín Bustos Moyano, Juan Pablo
Orlandi, Tomás De la Vega, Agustín Figuerola y Nicolás Sánchez. Pero
pasados los 20 minutos, Sampere llegó al try y con el pie del recién
ingresado Sinzelle, Stade Francais dio vuelta el partido y, con poco por
jugar, quedaban al frente por 25-21.

En el final, Los Pumas con
Bustos Moyano fueron en busca del try salvador, y hasta tuvieron un line
en 22 metros con tiempo cumplido, pero un knock-on no le permitió
remontar el duelo. Fue victoria para los galos en el primer compromiso
de Argentina en la preparación al Personal Rugby Championship. Hay
muchas cosas por mejorar, sobre todo en el rubro penales y defensa. Pero
se vieron algunas cosas positivas. En Santa Fe, el equipo de Phelan
tendrá todo para tomarse revancha. ¿Será con Felipe Contepomi en cancha
para los franceses? Todavía no se sabe.





SÍNTESIS:

LOS PUMAS (21):
1- Rodrigo Roncero, 2- Agustín Creevy, 3- Juan Figallo; 4- Manuel
Carizza, 5- Patricio Albacete; 6- Julio Farías Cabello, 7- Tomás
Leonardi, 8- Juan Martín Fernández Lobbe (c); 9- Nicolás Vergallo, 10-
Juan Martín Hernández; 11- Horacio Agulla, 12- Santiago Fernández, 13-
Marcelo Bosch, 14- Gonzalo Camacho; 15- Lucas González Amorosino.

CAMBIOS:
ET Álvaro Galindo por Leonardi, Marcos Ayerza por Roncero; Juan Imhoff
por Camacho y Martín Rodríguez por Fernández; 4´ Eusebio Guiñazú por
Creevy; 16´ Rafael Carballo por Bosch y Martín Bustos Moyano por
González Amorosino; 18´ Tomás Vallejos por Albacete y Juan Pablo Orlandi
por Figallo; 20´ Tomás De la Vega por Julio Farías y Leonardo Senatore
por Fernández Lobbe; 28´ Agustín Figuerola por Vergallo; 32´ Nicolás
Sánchez por Hernández.
Entrenador: Santiago Phelan


STADE FRANCAIS (25):

1 - Romain Frou, 2 - Laurente Sempere, 3 - David Attoub, 4 - Anton van
Zyl, 5 - Pascal Papé, 6 - Scott Lavalla, 7 - Olivier Missoup, 8 - David
Lyons, 9 - Julien Dupuy, 10 - Jules Plisson, 11 - Julien Arias, 12 -
Morgan Turunui, 13 - Geoffrey Doumayrou, 14 - Waisea Vuidravuwalu, 15 -
Jerome Porical.

Suplentes: 16- Remy Bonfils,
17- Stanley Weight, 18- Zurab Zhvania, 19- Alexandre Flanquart, 20-
Antoine Burban, 21- Sergio Parisse, 22- Nicolas Bezy, 23- Paul Warwick,
24- Jerome Fillol, 25- Jeremy Sinzelle, 26- Lisandro Gómez López, 27-
Hugo Bonneval, 28- Nicolas Garrault.
Entrenador: Richard Poole-Jones.

PUNTOS EN EL PRIMER TIEMPO:
3´ Penal Hernández (A); 10 y 15´ Penales Dupuy (SF); 22´ Penal
Hernández (A); 24´ y 29´ Penales Dupuy (SF); 31´ Penal Hernández (A);
36´ Try Agulla, convertido por Hernández (A). Resultado parcial: Argentina 16 - Stade Francais 12.

PUNTOS EN EL SEGUNDO TIEMPO: 8´ Try Imhoff (A); 26´ Try de Sampere, conv. por Sinzelle (SF); 34´y 38´ Penales Sinzelle (SF).
ÁRBITRO: Francisco Pastrana
CANCHA: Vélez


http://espndeportes.espn.go.com/news/story?id=1579061&s=rug&type=story




Photos du match :
http://news.daylife.com/search/photos?__site=daylife&q=stade+francais+argentina


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Archives : saison 2012-2013   Dim 23 Fév - 10:50

Citation :



                 Destination Argentine - Suite et fin


         Publié le 09/08/2012 par stade.fr
     

La préparation d'un match clé, une victoire bien méritée, un vol jusqu'à Santa Fe et la poursuite des efforts engagés.

Revenons là où nous vous avions laissé : après un
entraînement studieux jeudi dernier. Le lendemain, vendredi, a été placé
sous le signe de la récupération pour ceux qui jouaient le premier
match contre les Pumas le lendemain. Pour les autres pas de répit : de
la préparation physique, encore et toujours !


Samedi
4 août, jour tant attendu. S’il ne s’agissait à priori que d'un match
amical, la tension était perceptible sur les visages de tous les
joueurs. L'envie de bien faire et les résultats décevants des derniers
matchs amicaux donnaient à ce match une importance capitale. Il faut
ajouter à cela la pression, et non pas des moindres,  d'affronter une équipe nationale à domicile.


Alors
à match exceptionnel : dispositif exceptionnel ! Après quelques mots
des coachs et du Président, Diego Dominguez a pris la parole en
précisant, et insistant, sur ce qu'il attendait de ce match. Et il a été
entendu !






À peine arrivés au Stade Vélez Sársfield, les joueurs
ont pris la mesure de la ferveur du public argentin. L’ambiance était
bouillonnante. Les spectateurs étaient venus en nombre : plus de 25 000
avaient répondu présents dont beaucoup, à la grande surprise de
l’équipe, avaient revêtu les couleurs du Stade Français Paris ! En
effet, le club est là-bas très populaire notamment grâce aux nombreux
joueurs argentins qui ont évolué au sein de l’effectif parisien.


Pour ce qui est du match, l’équipe, appliquée, a réussi une très belle performance :
une victoire sur le score de 25 à 21 avec un essai de Laurent Sempéré.
Un succès de très bon augure à quelques semaines de la reprise de la
saison face à Montpellier et surtout une semaine avant de rejouer les
argentins.


Dimanche, Diego Dominguez  a
reçu toute l’équipe à déjeuner, chez lui, avec toute sa famille, dans
sa maison de Buenos Aires. Pour marquer le coup, les joueurs ont été
accueillis par l’hymne du Stade Français Paris et par un grand drapeau
rose déployé sur la porte.



Dans une ambiance conviviale, autour d’un asado, tous ont regardé la finale olympique du 100m et la victoire du fulgurant Bolt !
C’est aussi ça l’esprit Stade Français.


Puis
l’équipe s’est rendue au légendaire Stade Monumental pour assister à un
match de River Plate et de son capitaine David Trezeguet. Malgré la
défaite, le match et l’ambiance ont impressionné les joueurs parisiens.






Dès lundi, les stadistes ont repris le chemin des
terrains d’entraînement en vue du second duel de vendredi. Les Pumas,
piqués par leur défaite, vont sans aucun doute vouloir montrer un tout
autre visage avant leur premier match dans le Four-Nations, la semaine
suivante en Afrique du Sud.

Le
lendemain, après une intense journée d'entraînement, une bonne partie
de l'équipe a retrouvé Ignacio Corleto et Lucas Borges autour d'une
bonne table dans le quartier de Palermo.
L'occasion, pour les joueurs,
de se remémorer des souvenirs communs et de passer un moment agréable entre amis.


Mercredi,
direction Santa Fe dans le nord du pays où aura lieu le second et
dernier match de la tournée vendredi à 19h, heure locale. L’ambiance
s’annonce une nouvelle fois fiévreuse.


Les joueurs sont prévenus et la préparation continue. L’échéance de vendredi approche... et les suivantes aussi !



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Archives : saison 2012-2013   Dim 23 Fév - 10:51

Citation :


Stade français: Onze changements pour le second match contre les Pumas

Publié le 09/08/2012 à 17:41, mis à jour le 09/08/2012 à 17:41
Pour le second match amical du Stade français face à l'Argentine ce vendredi à 19h (heure locale), le staff a procédé à de nombreux changements dans l'équipe de départ. En effet, quatre joueurs sont titulaires à nouveau pour cette rencontre à Santa Fe: Papé, Lavalla, Doumayrou et Vuidravuwalu.

Le XV de départ: 15.Bonneval; 14.Vuidravuwalu, 11.Sinzelle,13. Doumayrou, 12.Contepomi, 10.Warwick; 9.Fillol; 6.Burban, 7.Lavalla, 8.Parisse; 5.Flanquart, 4.Papé; 3.Wright, 2. Bonfils, 1.Zhvania.


Citation :





                 Les Pumas gagnent la 2ème manche 31 à 17
Citation :

Publié le 11/08/2012 par Louise Peckeu-Farnoux
       








Après une première rencontre à Buenos Aires qu’avait emportée le Stade Français Paris la semaine dernière 25 à 21, l’équipe argentine a pris sa revanche ce vendredi à Santa Fe.
 

Le déroulement du match n’aura pourtant pas laissé présager du
score : les deux équipes étaient au coude à coude jusqu’à la moitié de
la seconde mi-temps. L’équipe parisienne a su se maintenir et inquiéter
les Argentins grâce aux pénalités de Jérôme Fillol et aux essais de Hugo
Bonneval et de Paul Williams. Toutefois, les Pumas, en confiance, ont
creusé la différence grâce à deux essais marqués et transformés dans les
dix dernières minutes de jeu.



Compositions des équipes :

Composition de l'équipe d'Argentine : 1- Rodrigo Roncero ,
2- Agustín Creevy, 3- Juan Figallo, 4-Manuel Carizza, 5- Patricio
Albacete, 6- Julio Farías Cabello, 7- Álvaro Galindo, 8- Juan Fernández
Lobbe (c), 9- Nicolás Vergallo, 10- Juan Martín Hernández, 11- Horacio
Agulla, 12-Martín Rodríguez, 13- Marcelo Bosch, 14- Gonzalo Camacho, 15-
Lucas González Amorosino.


Composition du Stade Français Paris :1-
Zurab Zhvania, 2- Remi Bonfils, 3- Stanley Wright, 4-Alexandre
Flanquart, 5- Pascal Pape (c), 6- Antoine Burban, 7- Scott LaValla, 8-
Sergio Parisse, 9- Jêrome Fillol, 10- Paul Warwick, 11- Jérémy Sinzelle,
12- Felipe Contepomi, 13- Geoffrey Doumeyrou, 14- Paul Sackey, 15-Hugo
Bonneval.



Déroulé du match :

Première mi-temps : 12’, pénalité de Juan Martín Hernández
(LP); 18’, pénalité de Juan Martín Hernández (LP); 29’, essai de Hugo
Bonneval, transformé par Jérôme Fillol (SFP); 36’,essai de Manuel
Carezza (LP); 39’, pénalité de Juan Martín Hernández (LP).


Score à la mi-temps : Les Pumas 14 – Stade Français Paris 7.


Seconde mi-temps : 14’, pénalité de Jérôme Fillol (SFP); 16’, essai
de Paul Williams, transformé par Jérôme Fillol (SFP) ; 20’, pénalité de
Juan Martín Hernández (LP); 31’, essai de Horacio Agulla, tranformé par
Juan Martín Hernández (LP) ; 37’, essai de Juan Imhoff, tranformé par
Juan Martín Hernández (LP).




Score final : Les Pumas 31 – Stade Français Paris 17.
Les deux équipes se quittent donc, au terme de ces deux semaines, sur une égalité. Leur victoire respective est  encourageante
pour la suite des évènements : pour les Pumas ce sera le début du Four
Nations le 18 août contre les Springboks, et pour les stadistes la
reprise du Top 14 la même date.  



Crédit Photo : @unionargentina


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Archives : saison 2012-2013   Dim 23 Fév - 10:52

  L'amical du Stade Français contre les Saracens


 

  Dans le cadre particulier de l'Honourable Artillery Company, situé en
plein coeur de la City londonienne, le Stade Français affrontait les
Saracens jeudi en match amical.



         Publié le 24/08/2012 par Stade.fr      

   
Les
Anglais des Saracens l'ont emporté hier sur une équipe remaniée du SFP,
lors d'un match amical disputé dans la magnifique enceinte de
l'Honourable Artillery Company de Londres.


Cette rencontre
amicale étant prévue à deux jours d'un match de TOP 14, le staff
parisien a opté pour une composition inédite qui mettait à l'honneur des
jeunes du Centre de Formation et cinq chômeurs de Provale. L'équipe
s'est toutefois défendu avec hargne face au Champion d'Angleterre 2011,
notamment grâce à un doublé de Hugo Bonneval et un essai de Pierre
Margueray. Les Parisiens ont ainsi réussi à se maintenir en première
mi-temps. La seconde période a toutefois eu raison de leur détermination
et les Saracens ont creusé l'écart par cinq essais, amenant le score à
61-17.

Richard Pool-Jones a
tenu à relativiser ce score, expliqué par le contexte, et s'est dit fier
de la prestation des joueurs présents sur place : "Vous avez mis du
cœur et vous ne vous êtes pas relâchés".
Citation :






«Une aventure hors du commun » (Victor Paquet)



Publié le Vendredi 24 août 2012 à 19:25, modifié le Samedi 25 août 2012 à 13:43
http://www.rencontresaxv.fr/2012/08/24/une-aventure-hors-du-commun-victor-paquet/


Cette semaine, Rencontres à XVvous a plongé dans le quotidien de Victor Paquet, jeune pilier issu de la formation Toulousaine, actuellement au chômage, appelé à disputer à Londres un match amical avec le Stade Français contre les Saracens. Pour ce troisième et dernier épisode, embarquez dans le sac de Victor et respirez l’odeur du vestiaire parisien. « Quelques Jours dans le beau Paris » qui laisseront des traces indélébiles dans sa jeune carrière.



Jour 3 :
Aujourd’hui on s’est reveillé et levé tranquille, puis on a retrouvé
tout le monde à la Gare du Nord pour monter dans l’Eurostar. Cet
après-midi, sieste, puis un petit repas avant de partir à 17H pour jouer
à 18H30. L’heure du match arrive, on va au stade à pied, ce qui est un
fait rare quand même. En effet, une fois arrivé là-bas on se rend compte
que ce stade est unique. C’est un terrain de cricket de l’armée ou ils
ont mis en place des poteaux et des petites tribunes.

J’en ai marre à ce moment là, je ne veux plus attendre. Ceux qui
jouent au rugby savent tous que l’attente d’un match est en général un
moment très long. Le pire c’est lorsque vous jouez le soir à 21H, rien
de pire. Une fois arrivé on descend au vestiaire, on nous file les
maillots shorts et chaussettes, tout est prêt. On a du temps alors avec
la Bez (Nico Bezy), on va sur le terrain voir un peu l’état de la
pelouse mais surtout pour ne pas rester dans le vestiaire des heures. On
échange nos premières impressions, on trouve que c’est vraiment
chouette de jouer dans ce contexte, on rigole un peu. Pas trop de
pression, à vrai dire je n’arrive pas trop à avoir la pression, au fond
de moi elle doit exister quelque part mais comme le rugby est un jeu
pour moi, c’est un moment ou l’on doit prendre du plaisir et non le
contraire. Le problème avec le professionnalisme est que certains sont
tellement tendus, ont tellement peur de mal faire (moi ça m’est déjà
arrivé) qu’ils se bloquent, et ne sont pas à la hauteur.

Bref, voilà on s’y approche pleinement, au moment oû je descends dans
les vestiaires ça sent bon… HHUUUMMM cette odeur, j’adore, c’est
magique. Je sais pas si vos amis rugbymans vous l’avoueront ou pas,
qu’on joue en 3ème série ou en Pro D2, en Fédérale 3 ou en Top 14, il
existe toujours cette odeur de pommade chauffante, de crème, d’huile et
le reste ! Ce détail est simplement sympa. Même ça, ça me manquait alors
imaginez le reste… Là je me dis : « ça y’est j’y suis ». Je finis de me
préparer, je suis l’un des derniers. On a 100mètres à faire des
vestiaires au terrain, je les fais avec Q (Quentin D’arams), je pense à
tout et à rien à la fois… C’est étrange ce que je ressens à ce moment
là. Je pense à tous mes proches bien évidemment, ma famille, tous ces
mecs du ROC (Rugby Olympique Carolomacérien, mon club de toujours, d’oû
je suis originaire) et en même temps j’essaye de faire abstraction pour
ne pas me mettre une mauvaise pression et bloquer lorsque je rentrerai.

On se rejoint tous sous les poteaux, le manager nous glisse quelques
mots, rien de piquant cette fois-ci. Chacun fait un peu ce qu’il veut
pendant 5min, moi je sais pas trop quoi faire, j’ai envie de toucher du
ballon à mort. Je n’en peux plus. Je vais donc avec deux arrières qui
font des largeurs de terrain en se faisant des passes. Je fais juste 2
longueurs mais je souris. Comment pourrais-je décrire ça ? Comme si un
tox venait de prendre sa dose ? Voilà vous imaginez un peu le bien que
ça m’a fait.

« A la mi-temps Richard Pool Jones vient me voir et me dit que je rentre dans 12min !! »

Le match démarre, je sais que je ne rentrerais pas maintenant, de
toute manière je n’aurais pas tenu bien longtemps. On prend 3 essais en
20minutes mais on s’envoie bien, personne ne triche. On marque 2 essais
coup sur coup presque. Pourquoi pas ? On peut peut-être le faire !! Et
puis en fait les Saracens sont vraiment bien organisés, ils sont âpres
dans les chocs. Depuis le bord du terrain ça à l’air de piquer mais bon
c’est normal. A la mi-temps Richard Pool Jones vient me voir et me dit
que je rentre dans 12min !! Les 12minutes les plus longues de ces
derniers mois… 12 min c’est rien ! C’est un match de Fifa sur
PlayStation, c’est le temps de trois chansons environ. Je m’échauffe
bien car on a toujours une petite appréhension de se péter. Ca y’est je
rentre. Putain que c’est bon bordel. Rien que d’y repenser j’ai cette
petite boule qui traîne dans mon ventre. Au début je galope partout mais
me rend vite compte que ça ne sert à rien, surtout que je ne pourrais
pas jouer 25min comme ça !! Ca se passe bien ça va, mais honnêtement
après coup je m’en foutais de faire une bonne prestation ou pas, le
principal c’était de retrouver ce bonheur là et surtout de ne rien
regretter. Je ne regrette rien aujourd’hui donc c’est cool. 25min ce
n’est pas grand chose dans un match, j’ai eu l’impression de jouer 1h et
en plus on ne poussait pas les mêlées quand je suis rentré, elles
étaient simulées (pour un manque de première ligne chez ces cons là
d’anglais). Mais heureusement, car déjà que je n’avais pas énormément de
gaz, j’en aurais eu encore moins. C’est bien ce match, les anglais je
ne les aime pas trop, j’adore les jouer, mais ce qui est agaçant c’est
leur arrogance qui dure tout le match. Ils rendent fou mais bon c’est le
rugby. Ils sont affûtés comme jamais, je ne sais pas ce qu’ils mangent
chez eux mais bon à 20 ans tu as l’impression qu’ils sont développés
comme un mec de 35 ans. Je me régale vraiment, ça pique mais c’est trop
bon. Des rucks, des picks and go, des ballons ou on se fait détruire par
les anglais qui sont mort de faim… Bref ça fait vraiment un bien fou !

« Contempomi était fier! »

A la fin du match, sur le terrain, le capitaine Contepomi nous a
resséré et nous à fait part de son ressenti après ce match. Il était
fier, on a jamais baissé les bras. Felipe était content d’avoir jouer ce
match avec nous. Ses paroles étaient touchantes et sincères, venant
d’un joueur de ce calibre c’est vraiment kiffant !! Une fois avoir passé
la haie d’honneur, nous rentrons aux vestiaires, on échange un peu nos
premières impressions. C’est cool, on est vraiment heureux d’avoir joué
ce match et de ne pas avoir de regrets, personne, qui que ce soit dans
cette équipe n’a démérité !!!
Et là, pour moi, c’est le moment le plus touchant du séjour.
Richard Pool-Jones, le manager du Stade Français, ancien international
anglais à multiples reprises, nous demande à tous de venir dans le
vestiaire pour nous parler. Honnetêment, je ne sais pas si c’est la
fatigue, le soulagement de revenir sur les terrains pour un match ou
autres, mais il m’a énormément, et encore le mot n’est pas assez fort,
touché. Il a tout d’abord remercié tout le club. Il nous a fait
comprendre que s’il aimait le club c’était après des moments comme ça,
ou malgré deux entraînements, l’équipe a montré de vrais valeurs. La
magie du rugby s’est prouvée ce jour là selon lui. L’envie, la
solidarité, le courage. Tout ça alors que on ne se connaissait que
depuis deux jours. Au rugby quand vous avez le même maillot, la plupart
du temps vous pouvez avoir entière confiance sur vos partenaires. Et
puis, ensuite, il a parlé au capitaine, et c’est là que j’ai eu les
larmes aux yeux. Il lui a dit vraiment sincèrement qu’il le respectait
beaucoup pour ce qu’il avait fait aujourd’hui. Imaginez un peu, un mec
qui a au moins deux Coupes du monde sous les crampons, je ne sais
combien de sélections, qui vient jouer avec une équipe un peu
guinguette. Je pense qu’au fond de lui ça le faisait chier de venir,
mais hier, après le match, suite à son discours il était content d’avoir
fait ça. Un Monsieur quoi.

« Une aventure hors du commun »

Moment important, le président est venu faire un discours plus
léger mais qu’il l’a fait tout de même. Les 5 Joueurs chômeurs,
soulagés, heureux, souriant, épuisés… Je les réunis et leur demande de
faire une photo avec le maillot des parisiens, au moins pour l’envoyer à
Provale, pour un petit clin d’œil. C’est marrant car le président et le
manager se sont joint à nous sur une photo, excellent, petite anecdote
marrante, sans rien leur demander.

C’est l’heure de la douche, des premières courbatures, de la vision
des quelques coups de crampons sur les cannes… Que c’est bon !! Je
savoure, je savoure… Je sors le dernier de la douche, papote un peu avec
tout le monde. A ce moment là je suis heureux comme un gosse, mais
vraiment ça faisait longtemps. Alors que je n’ai rien fait de spécial en
plus. Je pense que si j’avais joué avec mes potes à Charleville ça
aurait été la même. C’est la fin, la fin d’un riche moment, d’une
aventure hors du commun. En toute franchise j’esperais que ce soit bien
mais là c’était plus que très bien. Je n’ai plus trop de mots, j’ai peur
de me répéter à force. Sincèrement, ce n’est pas si facile d’écrire ce
que l’on ressent.

Je remercie tout le monde, staff, joueurs, mais surtout
PROVALE et le STADE FRANÇAIS. Et dès aujourd’hui, je pense que quand je
reverrais ces quatre mecs qui sont Yannick N’Gog, Olivier Auguste,
Thomas Sourice et Q D’aram’s, on en reparlera souvent de cette
magnifique aventure ! Le retour à la réalité risque d’être difficile, ce
n’est pas grave. Pour me redonner le sourire je penserai à ces moments
là…





Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Archives : saison 2012-2013   Dim 23 Fév - 10:52

Les joueurs du SF Paris au volley-ball


         Publié le 16/01/2013 par Stade.fr      

   


 

   




Découvrez les plus
beaux clichés d'un moment  convivial, partagé entre deux sections
prestigieuses du Stade Français à  Géo André : le Stade Français Paris
Rugby et l’Union Stade Français  Paris Saint-Cloud Volley.
Rayna
Minkova, l'entraineuse de la section féminine de volley, et Djibril
Camara, l'arrière parisien ont également réagi au micro de Stade.fr. Ce
sont pour eux des moments chaleureux à renouveler.


Rayna Minkova
: "C'est vraiment bien d'avoir eu l'occasion de rencontrer les rugbymen
du Stade Français. On ne l'avait jamais fait auparavant. Ca nous permet
d'échanger, de partager des moments conviviaux
et de s'amuser.
Malgré le programme assez chargé des deux équipes dans leur championnat
respectif, j'espère qu'on aura l'occasion de renouveler l'opération !"

Djibril Camara
: "On nous a invités à découvrir le volley-ball. C'est une très bonne
initiative car on ne connaissait pas trop les règles, ni les personnes
qui le pratiquaient au sein de la section omnisport. C'était une superbe
rencontre et un match difficile. La prochaine fois, j'espère que ce
sera du rugby. Je veux voir les volleyeuses en short et dans le froid
(rire)".

Toutes les photos de l'évènement sont à retrouver sur la page Facebook officielle du Club.
   
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Archives : saison 2012-2013   Dim 23 Fév - 10:53





Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Archives : saison 2012-2013   Dim 23 Fév - 10:54

Publié le 5 mars 2013 à 15h56


Stade Français: Gatland entraîneur d'un jour




Que les supporteurs parisiens ne s'emballent
pas, Warren Gatland, le sélectionneur du pays de Galles, a bien dirigé
la séance d'entraînement du jour dans le 13e arrondissement mais cette
intervention exceptionnelle, rendue possible par la disponibilité
actuelle du technicien néo-zélandais en charge l'été prochain des Lions
britanniques et irlandais, ne restera que ponctuelle.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Archives : saison 2012-2013   

Revenir en haut Aller en bas
 
Archives : saison 2012-2013
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Nouveautés saison 2012-2013
» Transferts officiels pour la saison 2012 / 2013
» Marcq En Baroeul recherche joueurs pour la saison 2012/2013
» Saison 2012-2013 - Equipe A
» Saison 2012-2013

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Jean Bouin bis :: Les archives-
Sauter vers: